marche ou crève

Marche ou crève, restera sans doute mon livre préféré de cet auteur. Cette histoire qui se déroule dans un monde semblable au nôtre présente une dérive du divertissement audio-visuel par lequel l’humanité pourrait très aisément se laisser tenter.

Je ne pense pour autant pas que le message que l’auteur ai vraiment voulu nous faire passer, soit exclusivement de nous prévenir de ce qui pourrait arriver si nous ne faisions pas preuve de vigilance. Cette dérive n’est que le postulat de départ qui permet de mettre en scène l’histoire humaine que Stephen King veut nous faire partager.

Ainsi ce huit clos (qui n’en est pourtant pas réellement un, car ce sont des hordes de gens qui entourent les protagonistes, et non des murs) met l’accent sur les relations entre les personnages et sur l’évolution de leurs pensées et de leurs esprits à mesure que la pression se fait de plus en plus forte.

La fin de cette histoire est parfaitement dosée et boucle impeccablement cette histoire qui a fait naitre en moi un sentiment de malaise grandissant qui trouve son apogée au dernier mot de la dernière ligne de la dernière page du roman.