deuil de miel

Quelle joie de retrouver le commissaire Sharko pour cette nouvelle aventure. Six ans se sont écoulés depuis la sombre affaire de l’ange rouge. Et les choses ne se sont pas arrangées pour Sharko, loin de là. Je ne résumerais pas le livre, je ne veux pas vous gâcher les premières pages. Je vais plutôt parler de l’intrigue, qui est ici habilement ficelée.

L’enquête va nous conduire dans des lieux très variés, très surprenants même. Notre cher commissaire ne va pas avoir de repos, en plus de ses problèmes personnels, il devra rapidement conclure cette étrange enquête. Cet étrange jeu de piste. Ici, le criminel fait preuve d’une grande imagination pour nous conduire ou le souhaite, pour nous surprendre, et donc surprendre les agents de police.

L’avantage de ce livre est que nous connaissons déjà Franck Sharko et de fait, les présentations sont déjà faites. On rentre ici plus facilement dans la peau du personnage, on rentre immédiatement dans le vif du sujet. Comme dans chacun de ses romans, Franck Thilliez a ici une thématique. Pour celui-ci, ce sera les insectes, et, croyez-moi, si vous n’aimez pas ces petites bêtes, certains passages vont vous horrifier ! Après cette lecture vous ne regardez plus jamais un moustique ou un papillon de la même manière.

L’histoire se déroule lentement, au fil des pages, chaque chapitre appelle à la lecture du prochain, si bien qu’il est difficile de s’arrêter. Le dénouement ainsi que les révélations sur le pourquoi du comment sont superbement trouvées. Autant j’avais trouvé la fin de train d’enfer pour ange rouge assez simple, voire facile, autant celle-ci est bien plus intéressante sans être toutefois trop complexe.

Bref, Franck Thilliez réussit une nouvelle fois à nous emmener où il le veut et à nous régaler pendant plus de trois-cents pages. À lire sans hésiter si vous êtes fan de thriller.