ey_shield_21_01

Ce premier tome met en scène les personnages. Contrairement aux autres shonen que j’ai pu lire, le héros, Sena, est assez craintif, peureux, peu sûr de lui et sans aucun charisme. Au mieux, on a pitié de lui mais c’est sans doute pour cela qu’on va s’y attacher, petit à petit. Quant aux trois autres personnages secondaires, Hiruma me fait rire, il est vraiment ignoble et amoral, Kurita est attachant et ses rêves sont communicatifs et pour finir, Mamori est peut-être un peu trop protectrice.

Sena et nous, lecteurs, sommes tout de suite pris dans le feu de l’action. Entre les courses de Sena pour échapper ou obéir à ses poursuivants et la première partie de football américain, sans qu’il y ait eu le moindre entraînement, on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer. L’auteur nous montre également les futurs adversaires de Sena. Bref, tout est mis en place, il leur manque juste une équipe. En effet, 3 joueurs, ça ne suffit pas pour jouer au football américain ! Et une équipe qui n’est pas soudée, elle n’ira pas bien loin.

Au niveau du dessin, Murata montre bien les sentiments des personnages. Entre Sena qui est tout le temps en train de se lamenter et Hiruma qui est une vraie terreur… on ne risque pas de s’ennuyer.