fourmisJ'ai découvert Bernard Werber avec ce livre. Lorsque je l'ai commencé, je ne savais pas qu'il s'agissait d'une trilogie. L'ambiance dégagée par ce livre est très étrange, on est d'abord un peu perdu, on s'inquiète de ce qui se passe chez Jonathan Wells, alors qu'en parallèle on se surprend à s'intéresser à cette colonie de fourmis si particulière. On ne soupçonne pas le déroulement d'une vie de ces insectes, dans une ville-fourmilière où chaque chose trouve sa place et où chaque insecte (pas uniquement les fourmis) a son rôle. Lorsque les deux univers se rencontrent, on atteint le point culminant du livre. Une fois achevé, je n'ai eu qu'une hâte, lire le prochain volume.